Premier article pour inaugurer notre série sur les innovations numériques en apiculture !

Nous commençons donc par l'innovation qui est à l'origine de la création de "des abeilles & nous" : la ruche connectée. Qu'est-ce que c'est exactement, à quoi sert-elle, comment fonctionne-t-elle... ? Nous ferons un petit état des lieux du sujet pour bien comprendre pourquoi cette nouveauté pourrait bien faire naître une nouvelle forme apiculture.

Que trouve-t-on dans une ruche connectée ?

Des cadres, des abeilles, du miel, de la cire... mais pas que !

La ruche connectée c’est toujours un habitat pour les abeilles mais c'est surtout un nouveau concept : la capacité à collecter à distance, en continu et en temps réel, des informations sur les conditions de vie dans la ruche et l’état de santé de vos abeilles. Qu'elle soit Dadant, Langstroth, Warré, Voirnot ou même Kenyane toutes les ruches peuvent être connectées avec le matériel adéquat.

Concrètement une ruche connectée c'est :

  • une ruche : soit un modèle standard, soit un modèle déjà pré-équipé en capteurs,
  • un ensemble de capteurs de mesure : température, humidité, poids, position GPS, mouvements de la ruche ou sons du bourdonnement des abeilles. Sous réserve que le capteur existe (et soit abordable), on pourrait mesurer à peu près n'importe quelle information de la ruche. Il existe même des rayons de cire numériques permettant de compter les alvéoles occupées et d'identifier ce qu'il y a dedans : couvain, miel, pollen... !
  • un module de communication qui permet d'envoyer à intervalles réguliers les informations mesurées jusqu'au serveur de collecte des données. Dans les premiers modèles de ruche, c'était un module GSM/SMS, mais les ondes des téléphones mobiles n'étant pas très recommandées pour le bien être des abeilles il existe maintenant des solutions utilisant des technologies de communication sans fil comme LoRa ou Sigfox qui sont optimisées pour les objets connectés. Elles émettent à très faible puissance sans perturber les abeilles avec les ondes. De plus les messages sont envoyés seulement quelques fois par heure. Cette faible puissance d'émission et ces envois peu fréquents permettent d'avoir une autonomie pouvant atteindre plusieurs années avec de simples piles,
  • un système d'alimentation en énergie : des piles, des batteries rechargeables ou pour les plus fortunés des panneaux solaires,
  • enfin, dernier composant de la chaîne, une application mobile ou web qui permet de visualiser les données de santé, de production, etc. de vos colonies,

Dans certains cas, plus rare, la ruche ne se contente pas de mesurer, mais elle peut aussi agir : émettre un signal de détresse (en cas de vol par exemple), diffuser un traitement vétérinaire ou même augmenter la température de la ruche s'il fait trop froid.

À quoi sert la ruche connectée ?

Les cas d'utilisation d'une ruche connectée sont multiples et nous avons choisi de les regrouper en deux catégories pour en simplifier la lecture :

Simplifier le travail de l'apiculteur

Dans ce domaine, il faut considérer la ruche connectée comme un assistant numérique au service de l'apiculteur. La ruche ne va pas faire le travail de soin, de récolte ou de traitement des abeilles mais sera utilisée comme un système de surveillance et d'alerte permettant à l'apiculteur d'intervenir lorsque dès que, et seulement quand, cela est nécessaire. L'objectif est d'éviter les visites inutiles à la ruche mais de ne surtout pas rater celles qui sont importantes.

En fonction de l'éloignement de ses ruches chacun y trouvera un intérêt ou des usages différents mais nous pouvons déjà énumérer les utilisations les plus courantes :

  • éviter de faire des kilomètres, parfois inutiles,pour s'assurer que vos ruches sont toujours là et que vos colonies sont en bonne santé,
  • être averti de l'imminence d'un essaimage sans avoir à vérifier toutes les semaines en période critique,
  • mesurer l'importance des miellées avant de programmer un ajout de hausse ou une récolte,
  • être alerté d'un affaiblissement anormal de la colonie pour déclencher une visite avant qu'il ne soit trop tard,
  • être alerté en cas de déplacement ou de choc sur la ruche,

La ruche connectée agit comme une sentinelle qui va suivre l'évolution de la colonie et prévenir l'apiculteur (en fonction de ses préférences et des spécificités de ses ruches) en cas de situation anormale.

Améliorer les conditions de vie des abeilles

Directement ou indirectement la ruche connectée va permettre une amélioration des conditions de vie, et donc la survie, des abeilles.

Concernant les ruches les plus évoluées, celles qui permettent d'activer des traitements à distance, la promesse des vendeurs est de pouvoir directement agir sur les causes d'affaiblissement de la colonie. À date, les seules ruches connectées à proposer ce type de traitement s'attaquent au Varroa Destructor en jouant sur la température à l'intérieur de la ruche. Malheureusement ces innovations sont trop récentes pour avoir un vrai retour d'expérience et il est difficile de savoir si les résultats sont au rendez-vous. Quoiqu'il en soit, même si la démarche est intéressante – agir à la place de l'apiculteur – nous ne sommes pas complétement convaincus par le modèle du "tout automatique", la ruche ne peut (ne doit ?) pas complétement remplacer l'apiculteur dans l'application des soins auprès des abeilles.

En revanche là où la ruche connectée est irremplaçable, c'est dans sa capacité à mesurer en continu les conditions de vie de la colonie. Cette capacité permet notamment, par des analyses croisées, de comprendre comment ces conditions de vie sont impactées par les éléments extérieurs : météo, activités humaines et agricoles proches, biotope de la ruche, parcelles environnantes…

C'est par la compréhension fine des causes de dégradation de l'état de santé et de mortalité des essaims qu'il sera possible d'améliorer les conditions de vie des abeilles. Soit par intervention directe de l'apiculteur : déplacement de la ruche, application de traitements curatifs... soit par la mise en œuvre de bonnes pratiques d’apiculture ou, à l'extrême, de réglementations permettant de faire évoluer l'environnement des colonies plus conformément aux besoins des abeilles (limitation des pesticides, obligation de cultures mellifères …).

Quels bénéfices attendre de la ruche connectée ?

Sur la base des utilisations citées ci-dessus et en se fiant aux retours d'expérience des premiers apiculteurs qui se sont équipés de ruches connectées, voici quelques bénéfices quantitatifs auxquels un utilisateur peut s’attendre :

  • une économie de 20% à 25% des besoins en inspection des ruches et donc autant de main d'œuvre et de frais de transport épargnés,
  • une amélioration de la productivité des ruches de 20% à 25% grâce à un meilleur contrôle des essaimage et un suivi optimisée de l'activité de récolte en période de floraison,
  • et une baisse de 20% de la mortalité des colonies grâce à un meilleur suivi de l'état de santé,

En moyenne, pour un apiculteur avec 100 ruches qui ferait 15 visites par an à ses ruches distantes de 100 km, les gains annuels entre les économies d'essence, de main d'œuvre, le surplus de production de miel et les colonies sauvées qu'il ne faudra pas remplacer seraient entre trois mille cinq cents et cinq mille euros. Ramenés à la ruche il faut compter 35€ à 50€ gagnés par ruche et par an en fonction de la valeur de la production et du cout du travail.

Bien entendu le calcul est théorique et ne prend pas en compte tous les aléas de la production (2019, connecté ou pas, aura été une année compliquée). Mais, dans les grandes lignes, l'idée est là : en plus d'aider à mieux traiter et à sauvegarder les abeilles, la ruche connectée permet à tout apiculteur de faire des gains financiers sur sa production apicole.

En pratique, comment s'équiper d'une ruche connectée ?

D'un point de vue opérationnel rien de compliqué il suffit d'aller chez votre distributeur de matériel apicole préféré ou d'acheter directement le matériel de connexion de la ruche sur Internet. Il faudra aussi souscrire à un abonnement pour permettre à vos ruches de communiquer sur le réseau. Pensez au préalable à vérifier que vos ruches sont bien dans une zone couverte par la technologie réseau de la solution choisie.

La couverture des réseaux LoRa et Sigfox est plus étendue en campagne que celle des réseaux GSM classiques et vous ne devriez pas avoir de problème sauf si vous êtes en plein désert ou au fond d'un vallon particulièrement encaissé. Quoiqu'il en soit il vaut mieux se renseigner pour ne pas acheter pour rien, pour vous simplifier la vie, voici les liens vers les cartes de couverture des opérateurs : Orange, Objenious et Sigfox. Si vous êtes couvert par l'un des trois ca devrait être bon, sinon il y a toujours la possibilité d'ajouter une petite antenne privée.

L'installation en elle-même est assez simple et dépend de la nature du matériel choisi : un boitier à installer dans (ou à fixer sur) le corps de ruche, une balance à placer sous la ruche ou, modèle luxe, les ruches pré-équipées dans laquelle il faudra transférer vos colonies.

Ensuite il suffit de déclarer votre ruche sur l’application mobile fournie avec l'équipement et c’est parti vous pouvez commencer à suivre vos colonies à distance.

Bravo !

L'avis "des abeilles & nous" sur les ruches connectées

Comme vous l'aurez compris, nous sommes plutôt fan des possibilités offertes par ces dispositifs de connexion des ruches. Sans danger pour les abeilles, utiles pour les apiculteurs qui souhaitent innover dans la conduite de leurs ruches et surtout permettant de tirer profit de la puissance des réseaux pour aider à la sauvegarde des abeilles. Le seul reproche qu'on pourrait leur faire c'est leur prix en complet décalage avec l'économie de la ruche ce qui en l'état conduit à un vrai non-sens économique pour un apiculteur.

En effet, pour les boitiers les plus simple (température et humidité) il faudra compter un peu moins de 100€ TTC à l’acquisition et les prix montent vite. Pour les balances et les ruches tout équipé les prix peuvent monter jusqu'à 800€ ou1000€. Là-dessus il faudra rajouter un abonnement qui varie de 3€ à 12€ par mois! La bonne nouvelle c'est que la première année est souvent incluse dans le prix d'achat.

L’un dans l’autre il faudra débourser entre une petite centaine et un gros millier d'euros la première année et ensuite de 36€ à près de 150€ par an pour continuer à être abonné au service.

Si la dimension financière n'est pas primordiale pour vous, ou si vous avez envie de vous faire plaisir avec un petit bijou technologique la démarche est abordable : équiper une ruche est du même ordre de prix qu'un achat de smartphone mais si vous devez offrir un smartphone à chacune de vos 500 colonies c'est une autre histoire.

C'est pour cela, dans notre volonté de créer ce réseau de ruches connectées dédiés à la sauvegarde des abeilles, que nous travaillons d’arrache-pied pour la mise en œuvre un dispositif d’aide au financement de ces ruches et permettre ainsi à tous les volontaires de profiter de ces nouvelles innovations apicoles.

Gardez donc le contact pour être prévenu(e) quand nous aurons mis la touche finale à notre plateforme !

 

rgpd

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de services tiers pouvant installer des cookies.

Conformément au règlement européen relatif à la protection des données (RGPD), vous avez désormais la possibilité, à tout moment, de choisir de désactiver tout ou partie des services tiers présents sur le site.

Pour cela, une pop-up est en permanence à votre disposition en bas à droite de votre écran.

Personnaliser